Cela va maintenant faire bientôt un mois que j'ai mis pied à terre au Japon, et il me reste encore tellement de choses à vous faire partager. Aujourd'hui, je vais revenir sur mon statut d'étranger, de l'administration japonaise et d'autres babioles.

  • L'alien registration

Non, en tant qu'étranger, on ne vous demande pas de vous enregistrer en tant qu'extra-terrestre... Sous ce nom se cache simplement une formalité administrative dont tous les étrangers résidant au Japon plus de 90 doivent s'acquitter. Pour ce faire, il est nécessaire de se rendre dans la mairie de notre domicile (dans mon cas Kashiwa), afin de remplir un tas de papiers tout en Japonais dans le but de recevoir le certificat d'alien registration. Ce papier permet de nous identifier auprès des flics si on se fait arrêter, de pouvoir louer un appartement, acheter un téléphone et plein d'autres choses...

  • La location de l'appartement

En complément de ce que j'ai raconté dans mon billet sur ma maisons, je rajoute deux informations :

  1. Au moment de la location de l'appartement, il faut s'acquitter d'un ou deux mois de loyer d'avance + un gift de bienvenue pour le concierge (que je n'ai jamais pu rencontrer...). La somme du gift correspond à un mois de loyer (ça fait plaisir pour le portefeuille !!!). Autre pratique qui semblerait être courante, c'est la somme de départ. Oui ! Oui ! Pour partir, il faut payer ! En réalité, cette somme sert à couvrir les frais de ménage dans l'appartement. Dans l'agence immobilière où j'ai souscrit (Leopalace 21), il semblerait que le papier pain et le parquet sont remplacés au changement de locataire mais bon, j'y crois moyen :D
  2. Au niveau du garant, c'est l'université de Tokyo s'est porté candidat. Bref, encore une fois, nous sommes assez chouchoutés en tant qu'étudiant d'échange.
  • Le téléphone, le vélo, la banque etc...

Un des trucs qui impressionnent lorsqu'on débarque au Japon, c'est le nombre de papier qu'il faut remplir pour obtenir certaines services. Sans trop me mouiller, les Japonais sont les rois du papier, ils photocopient n'importe quoi en 46 exemplaires, demandent de signer à 34 endroits différents, bref un vrai régal pour les non japonisants... Petite illustration : pour acheter trois téléphones portables, ce fut près de 2 heures à l'agence pour remplir tous les papiers, la banque idem et pour acheter deux vélos, même combat (papier d'assurance au cas où on nous vole les bécanes ^^!!). Au final, on finit par prendre le coup de main surtout pour écrire l'adresse en kanji.

Sur ce, je vous retrouve dans la semaine pour des aventures touristiques aux alentours de Tôkyô ;)