Mon aventure commence aujourd'hui le dimanche 6 décembre 2009. Après un samedi pourri, m'obligeant à "geeker" à la maison, il était temps de remettre les pendules à l'heure et continuer sur ma lancée des premiers mois, c'est-à-dire d'être le moins possible à la maison durant le week-end. Ma destination du jour était toute trouvée : elle se nommait Kamakura, une bourgade de la préfecture de Kanagawa à mi-chemin entre Tôkyô et Yokohama que m'a conseillé une camarade du cours de Japonais.

Historiquement, la ville reste importante dans l'histoire du Japon puisque c'est ici que le shogun Minamoto no Yoritomo y établit son gouvernement lors de la l'ère Kamakura (1185–1333). Maintenant, la ville est devenue une ville touristique de part sa proximité avec la mer et ses nombreux temples religieux

Après avoir motivé mes compagnons de route pour cette journée, nous partâmes dimanche sur les coups de 9h30 pour cette journée tourisme sous un magnifique ciel bleu et un soleil tapant suffisamment fort pour se promener en t-shirt . Je ne sais pas si c'est comme ça tous les ans, mais ça fait tout drôle de se balader en tenue d'été en plein décembre. Environ 2 heures plus tard, nous arrivâmes à la gare de Kita-Kamakura. Le lieu est loin d'être désert, les japonais profitent des derniers jours de kouyou pour s'approprier, le temps de quelques clichés, les couleurs de l'automne. Ma première destination de cette journée est le temple Engakuji, surnommé le deuxième temple zen à Kamakura. Tout d'abord, la loose de l'imposteur a continué, puisque l'accueil m'a encore pris pour un gentil japonais car je fus le seul à ne pas avoir reçu le guide anglais du temple. Premier yeah donc ! Pour les passionnés de l'histoire nippone, je vous invite à vous référer à l'article wikipedia suivant pour en savoir plus sur Engaku-ji : cliquez ici

Pour ma part, je vais vous parler rapidement du clan Hôjô, responsable de la construction de ce temple. En effet, un coup d'oeil à leur emblème nous rappelle étrangement un élément bien connu d'un jeu-vidéo Nintendo : Kamakura1.jpg Comme vous avez pu le voir, leur emblème a un air de Triforce de la Légende de Zelda. Evidemment, en bons geeks Nintendo , on a tous trippé dessus en immortalisant l'endroit d'une photo. Je fus d'ailleurs surpris de voir sur Internet des articles qui parlent de l'emblème Hojo et de son lien avec la Triforce de Zelda. (Y'a des vrais winners sur Internet on dirait)

Une fois Engakuji parcouru en long, en large, nous décidâmes de nous diriger vers la gare de Kamakura pour déjeuner. Pour ce faire, rien de plus simple, suivre la foule qui connaît mieux la route que nous . En milieu de parcours, nous tombâmes sur le temple de Kencho-ji, la "fierté" des habitants et le premier temple zen de Kamakura. L'histoire se répéta de nouveau puisque je fus encore le seul à ne pas recevoir le guide du visiteur en anglais... Encore une fois, il m'est plus facile de vous envoyer sur un article wikipedia pour connaître en long et en large l'histoire de ce temple : cliquez ici Mis à la part la visite de temples et des magnifiques couleurs d'automne qui composent l'endroit, derrière Kenchoji se trouvait une colline sympathique à escalader qui nous emmène vers un sanctuaire Shinto et nous offre une vue sympathique sur la mer et la ville de Kamakura (Bon, on avait le soleil en plein dans la tête quand nous y sommes passés...) Kamakura3.jpg

Il est à présent 15h, après un déjeuner express, la perte d'une patte de mes lunettes et l'achat de tartelettes bonne maman trouvées par hasard dans un supermarché du coin, nous nous élançâmes vers la dernière destination de la journée : Kôtoku-in. Ici, pas énormément de choses à voir si ce n'est le Bouddha géant qui impressionne du haut de ses 11 mètres et ses 120 tonnes. Une magnifique statue situé en plein centre du complexe que tous les touristes japonais et étrangers ont pris en photo. Kamakura2.jpg

Voilà, Kamakura est maintenant checked dans mes papiers "lieux visités". Heureusement qu'il y a encore plein de lieux à visiter aux alentours de Tôkyô, de quoi bien m'occuper avant de m'attaquer au reste du pays !