En regardant de plus près mon blog jusqu'à maintenant, j'ai pu constater d'une chose : je n'ai pas posté beaucoup de billets geek. Si certains d'entre vous s'en foutent royalement et je les comprends, certains diront : "Ah ! Le gars, il est au Japon, le pays du jeu-vidéo, il a Akihabara près de chez lui et il y traîne pas, s'te honte quoi ! T'es qu'en faux informaticien, un faux gamer et un faux fan du Japon". Mes amis, je vous ai compris ! C'est donc avec une petite larme que j'annonce le billet geek du mois de décembre. Ce mois-ci, je parlerai d'un jeu sans prétention qui est sorti aujourd'hui (le 17 décembre) que les Japonais appellent communément Final Fantasy XIII.

Alors pour les ignorants, Final Fantasy, c'est le nom d'une licence de jeu-vidéo qui en est déjà à son 13ème épisode. Saga épique du jeu de rôle japonais, les premiers épisodes racontaient les péripéties d'une troupe de chevaliers, mages ou autres ninjas qui partent sauver le monde de la destruction grâce à des cristaux élémentaires. Bref une aventure épique digne des plus grosses épopées d'héroïc-fantasy. Malgré tout, avec l'avancée des technologies et du changement grandissant de la mentalité japonaise vis à vis de ce genre de jeu, ce titre "mythique" est devenu une vitrine technologique censée en mettre plein les yeux à chaque nouvelle génération de consoles (et l'éditeur le fait très bien), avec des héros imberbes de 16 ans, emo, voir complètement PD et des héroïnes complètement cucul, avec un petit pois en guise de cerveau, d'un âge mental clairement limité et ayant une vive passion pour l'amour, la paix et le romantisme. Ah oui, faut que l'héroïne tombe amoureuse du héros avant la fin du jeu, sinon les fans provoqueront une émeute dans toutes les rues de Tôkyô :)

Vous penserez sûrement que je trouve donc ce jeu complètement pourri et bien non, puisque c'est un des titres qui me raccrochent encore au monde du jeu-vidéo. Etonnant non ? Bref, pour vous cher public, j'ai décidé d'arpenter les rues d'Akihabara en fin d'après-midi (oui parce que j'ai décidé de travailler à l'université l'après-midi maintenant ^^) pour voir la portée qu'a réellement ce titre au Japon.

N'ayant pas eu le courage de me balader à Tôkyô à minuit, je n'ai pas pu observer la queue de malade remplie de gamers tous aussi beaux les uns que les autres qui attendent depuis des heures l'ouverture du magasin. C'est donc après la tempête que je me suis promené dans la ville électrique. Le choc a tout de même été impressionnant puisque partout où j'ai tourné ma tête, le titre Final Fantasy XIII se cachait quelque part : entre posters géants sur les bâtiments, diffusion du trailer sur écran géant et sur les téléviseurs HD de tous les magasins (J'en suis même arrivé à connaître la chanson servant de musique de fond tellement que le trailer passait en boucle), la distribution de flyers faites par des Maman Noël très bien vêtues, ainsi que la voix porteur de ces chers commerçants qui gueulaient comme des fous : "Venez acheter Final Fantasy XIII chez nous, vous pourrez récupérer des superbes cadeaux collectors à effigie des héros" ; Je me suis dit rapidement "Oui, d'accord, ce jeu doit avoir un sacré succès quand même". Et quand on voit que beaucoup de japonais entraient dans le magasin récupérer leur copie du jeu, mon idée de départ était confirmée, ce jeu, c'est un monstre commercial au Japon.

Finissons sur une volée de photos pour vous montrer l'ampleur de la chose :

FFXIII_1.jpg

FFXIII_2.jpg

FFXIII_3.jpg

FFXIII_4.jpg