Ma-ma-ma-ma ! Commençons la nouvelle année par un billet pour les plus sportifs d'entre vous. Parlons rapidement de l'Hakone Ekiden, l'évènement sportif du début d'année au Japon (le 2 et 3 janvier). Tout comme vous, j'ignorais totalement l'existence de cette compétition qui a soufflé qui fête tout de même ses 90 ans d'existence (et 85-86ème édition).

Revenons environ une semaine en arrière. Il est environ 20 heures, avec un pote japonais, nous nous dirigeons chez un ami pour y passer la soirée. Il fait froid, on est à vélo, et comme c'est chiant de pédaler avec quelqu'un sans parler, je commence à lui demander : "Eh mister ! Tu fais quoi début janvier ?", il me répond : "Ouais, pas grand chose, mais vais faire un tour à l'Hakone Ekiden pour voir mes senpais". Je lui réplique : "Oh je vois, good...". Bon sur le coup, j'avais compris que la partie Hakone puisque cette ville est relativement connue une fois qu'on met les pieds à Tôkyô. Par contre, le Ekiden, what the hell ?! Durant la soirée, je demande des détails sur ce mystérieux "Hakone Ekiden". Finalement on m'explique que c'est tout simplement un marathon couru sur deux jours entre Tokyo et Hakone. Rien de bien transcendant me dis-je.

Grossière erreur ! Pendant la soirée, des pubs en pagaille pour l'évènement passe à la télévision. Le lendemain, je vois des pubs un peu partout dans Tôkyô pour l'évènement. Et le 2 janvier, je vois que l'évènement est même restransmis en direct, en différé, en rediffusion sur la télévision japonaise et là, il n'y a qu'une seule chose à dire : "Ok, this is not a small event !"

Mis à part ça pourquoi cette compétition est si appréciée des Japonais ? Pourquoi il m'a marqué ?

  1. Le tapage médiatique est impressionnant (lire plus haut)
  2. La course est en fait un relai entre étudiants de la même université. 20 universités y participent. Todai n'est évidemment pas dans la liste vu que les types, ce sont des intellectuels et non des sportifs de haut niveau ^^. Enfin, il y avait quand même Waseda donc bon...
  3. Les japonais sont crazy et c'est trop drôle. Ils se donnent tellement à fond qu'il n'est pas rare de voir les coureurs se ramasser sur le sol à agoniser une fois le relai passé. Ils sont clairement en mode kamikaze quand ils courent :D
  4. Les Japonais sont des warriors, cette année, les coureurs ont eu de la chance, ils ont eu un magnifique temps, mais j'ai pu voir les images d'archives avec une course sous la neige et là, j'ai eu très mal pour eux...
  5. Le parcours : Environ 200 km en deux jours, dont l'aller qui offre une superbe montée pour atteindre Hakone. Oui, car il est important de préciser qu'Hakone c'est en montagne donc bonjour les pentes à courir
  6. J'ai pas pu y aller car trop péter physiquement

A côté de ça, une course d'endurance va avoir lieu sur mon campus ce week-end, un mini Hakone Ekiden pour Todaïens en somme. Bon je sais pas si j'y irai en tant que coureur ou photographe, on verra bien :D