Comme promis, me voilà de retour après une dizaine de jours de vacances à voyager à travers le Japon. C'est donc parti pour un compte rendu détaillé de ce voyage.

Hokkaido, le pèlerinage hivernal
Alors avant de commencer, parlons rapidement d'Hokkaido. Pour ceux qui ne connaissent pas, Hokkaido est l'île située au nord du Japon et la deuxième plus grande du Japon. Malgré tout, elle représente qu'environ 5% de la population totale du Japon (dans les environs de 5 millions). Bien que j'avais au départ prévu de goûter aux joies de cette île durant une saison plus clémente, la découverte du festival de la neige au mois de février a chamboulé mes plans et m'a permis de visiter la région bien plus tôt que prévu. Hokkaido.jpg

Alors évidemment, pour s'y rendre, deux choix : le train ou l'avion. Étant plutôt du genre pressé, j'ai décidé de prendre l'avion via une compagnie low cost local, SkyMark, qui proposait un aller-retour à environ 250 euros pour environ 1h15 de voyage dans un sens. (contre une dizaine d'heure en train...). Le 5 février, sac à dos + appareil photo sous les photos, me voilà parti de Tôkyô pour une expérience de 6 jours que je ne suis pas prêt d'oublier. Hokkaido2.jpg

Une arrivée qui fait froid et premiers contacts

10h25 aéroport de Sapporo, le commandant de bord nous annonce l'arrivée à Sapporo et une température évidemment sous la barre des 0°C. Après 1 heure de bus, je me retrouve en plein centre de Sapporo sous une avalanche sous les pieds et dans le ciel. Programme du jour : visiter tous les lieux clés de Sapporo ainsi que les différents sites du festival de la neige.C'est donc parti pour le Sapporo Community Dome ou Tsudomu pour les locaux. Situé un peu en dehors de la ville de Sapporo, ce lieu accueille essentiellement des activités à apprécier en famille.
A l'extérieur, j'ai pu y trouver des toboggans en neige, un jardin d'enfants, des cours de ski, des sculptures de taille moyenne en neige et un concours de sculptures qui venaient de commencer et qui rassembla plusieurs centaines de participants. La froid polaire ayant vite eu raison de mois, je me suis précipité à l'intérieur du dôme pour me ressourcer en chaleur. Pour le festival de la neige, le dôme, qui accueille normalement des matchs de baseball ou de football, s'est transformé en véritable site familial où se mélange restaurants, activités intérieures et autres spectacles. Etant arrivé le premier jour du festival, j'ai eu la chance d'assister à la cérémonie d'ouverture au dôme (et à un spectacle de clown par ailleurs ^^) et à la danse (officielle ?) digne d'un spectacle de maternel... Bref un moment de pur bonheur tant une partie du public semblait à fond dans la chorégraphie ridicule... Hokkaido3.jpg

Hokkaido4.jpg

Odori et Susukino, lieux principaux du festival
Commençons par le parc Odori. Ce parc s'étend d'est en ouest de la tour JR de Sapporo au musée des des archives de Sapporo en plein centre de Sapporo. Ce site accueille les activités principales du festival. Le parc est divisé à l'occasion en 12 sites qui accueillent chacune leurs propres activités. Dans le désordre, on pouvait assister à des concerts musicaux, du freestyle-snowboard, patiner sur une mini patinoire conçue pour l'occasion, admirer les sculptures géantes (et moins géantes) de neige ou bien encore manger quelque chose de chaud dans un des nombreux stands du parc. Quant à Susukino, considéré comme le quartier "branché et djeunz" de la ville, il accueillait essentiellement des statues de glace toute aussi magnifique les unes que les autres. Encore une fois, étant arrivé en tout début de festival, certaines sculptures n'étaient pas encore terminé. Hokkaido5.jpg

Hokkaido6.jpg

Hokkaido7.jpg

Le froid m'a tué

Il est vrai qu'à Paris, les hivers sont parfois rugueux, mais pour une entrée en matière dans l'hiver Japonais, ce premier jour à Sapporo a été un véritable bizutage. En combinant la température négative, les chutes de neiges violentes de l'après-midi, le vent polaire qui vous assassine, prendre des photos a été un véritable calvaire. D'ailleurs, ça ne ressemblait plus rien en soirée tellement que je tremblais rien qu'à tenir l'appareil photo. Les dizaines de photos flous sur les coups de 19h30 annonçaient qu'il fallait mettre un terme à cette journée et de rapidement trouver un endroit où dîner. Hokkaido étant réputé pour ses ramen, j'ai pu faire l'expérience d'un ramen artisanal (aussi bien à l'odeur spéciale du restaurant qu'au délice du ramen) d'un des restaurants de la ruelle Yokochô dans le quartier de Susukino. Cette ruelle regroupe des dizaines et des dizaines de restaurants de ramen et attire évidemment de nombreux touristes.

La mission du jour a été tout de même remplie. Sapporo a été visité pratiquement dans sa totalité. Destination pour la prochaine journée : le zoo Murayama et le port d'Otaru.... A bientôt pour le prochain épisode :)