Deuxième journée à Sapporo et un programme moins chargé que la précédente puisque j'ai terrassé le Yuki Matsuri de Sapporo en une petite journée. En jetant un oeil au pamphlet officiel du festival ainsi qu'au Lonely Planet Japon (guide du touriste averti pour les connaisseurs...), mon programme du jour se résumerait à la visite du zoo Murayama et le port Otaru.

Le Zoo Murayama

Alors ce zoo, c'est un peu la destination détente et carrément décidée à l'arrache. La petite brochure du festival annonçait d'ailleurs ce lieu comme "incontournable" pour passer un bon moment avec diverses activités en plus des animaux. Alors bien sûr, j'ai tout de suite pensé à : "Yes, je vais pouvoir voir des sculptures d'animaux en neige, ça va être trop de la bombe !"... Comme vous pouvez vous en douter, il n'en était rien. Le super zoo à visiter était finalement qu'un zoo classique auquel ils ont ajouté deux toboggans en neige et une activité où chacun pouvait fabriquer son bonhomme de neige. Pas de quoi fouetter un chat en somme, surtout que ces activités étaient destinés aux bambins....

N'allez tout de même pas croire que cette visite a été un échec de premier plan ; le fait de pouvoir voir quelques animaux de la savane ou autres reptiles a été bien plus que sympathique pour passer une matinée sans prise de tête et pour appuyer sur la gâchette de l'appareil photo. Hokkaido8.jpg

Hokkaido9.jpg

Le port Otaru

Seconde destination de mon périple de la journée, Otaru a vraiment été décidé sur un coup tête. Malgré de la neige qui tombait vraiment en abondance, j'ai décidé de faire les 50 mns de train qui me séparait d'Otaru en priant les Dieux que cette mini-tempête se calme d'ici là. Otaru était un port relativement important au début du développement d'Hokkaido et son industrie de hareng. On y retrouve donc quelques bâtiments de style occidentaux et surtout son célèbre canal qui traverse la ville. Comme à mon habitude, j'ai encore été agréablement surpris que le port organise lui aussi son petit Yuki Matsuri du côté du canal avec en climax l'illumination du canal en soirée. Et comme prévu, tout au long du canal se dressaient des dizaines de sculptures de neige et de nombreuses illuminations(le thème de cette année devait être l'amour à Otaru avec des coeurs à foison...). Malgré un blizzard qui fut finalement pire à cause de la proximité de la mer, cette escapade m'a laissé un excellent souvenir. Hokkaido10.jpg

Hokkaido11.jpg

Cap au Sud

Après Sapporo, direction le Sud et la ville d'Hakodate. Pour y aller, pas trente-six solutions, le train local nous y emmène en 3h30. Pour rendre le voyage moins chiant, j'ai décidé de faire une petite escale au mont Tôya pour y visiter le lac perché en haut. En réalité, ce lieu est prisé par les touristes pour ses onsens, sa relative proximité de Sapporo et son appartenance au Parc National de Shikotsu-Tôya qui s'étend sur plus de 900 km² (Ca doit être magnifique durant le printemps et l'été vers là-bas). A mon plus grand désespoir et à cause d'une mauvaise appréciation de l'échelle de la carte de la région de Tôya, cette escale n'a pas été un de mes plus gros succès puisque je n'ai pas pu admirer le lac avant que le train qui devait m'emmener à ma prochaine destination n'arrive. Je me suis donc contenté d'une petite promenade sur les petites collines environnantes et le long de la plage de la ville avant de repartir vers Hakodate.

CSC_0228_Photoshop2.jpg