4 articles pour parler du Kansai, voilà ce que votre serviteur vous prépare pour les prochaines semaines.

Le Kansai est un peu le passage obligatoire pour tous les touristes qui font un voyage au Japon et pour cause, c'est ici que se trouve la célèbre ville de Kyôtô. Je vous conseille de refaire un petit tour sur mon billet annonçant mon voyage au Kansai pour vous rafraîchir la mémoire concernant la situation géographique de la région...

Pour ce premier volet, je vais revenir à mon premier voyage dans le Kansai qui a eu lieu mi-février. Tout d'abord, je m'attarderai sur Himeji, un lieu qui ne vous dit peut-être pas grand chose mais qui jouit d'une grande popularité ici. Ensuite, je parlerai d'Ôsaka qui vous connaissait sûrement, ne serait-ce que de nom.

  • Himeji

Le château d'Himeji se situe dans la préfecture de Hyôgo à l'ouest des villes de Kyôtô, Ôsaka et Kobe. Se situant sur la ligne du Shinkansen entre Tôkyô et Hiroshima, s'y rendre est un jeu d'enfant.

Le château de Himeji est considéré parmi de nombreux japonais comme le "plus beau" du pays. Il est d'ailleurs inscrit au patrimoine mondiale de l'UNESCO. Autre information intéressante pour les touristes en herbe : le château va malheureusement entrer dans une période de rénovation à partir ce mois jusqu'en 2014. L'accès à certains lieux du château sera donc impossible. En discutant avec un couple français lors de mon voyage à Kyôtô, ces derniers m'ont d'ailleurs dit que la foule à l'entrée du château fin mars était phénoménale -content d'y être allé en février...-

KansaiTrip1.jpg

D'un point de vue historique, je vous laisse le soin d'aller vérifier le lien wikipédia associé ici, qui expliquera bien mieux que moi tous les aspects historiques de ce magnifique lieu.

  • Ôsaka

Deuxième ville du Japon après Tôkyô, Ôsaka est la ville de tous les paradoxes de mon point de vue. Une ville très grande à l'allure très intéressante mais qu'au final ne rivalise pas avec la capitale nippone... Un semi-déception

L'arrivée à la gare d'Ôsaka présage tout d'abord d'une folie Tôkyôïte : du peuple, du peuple et du peuple... La gare fourmille d'étudiants, salary-men ou housewifes, nous faisant espérer une grosse activité et des quartiers de folie. A la sortie de la gare, ce sont des gratte-ciels tous plus hauts les uns que les autres qui nous font face. En tant que bon parisien et son architecture classique, j'apprécie beaucoup les immeubles un peu design-modern du Japon, je me sens donc un poil satisfait de cette petite preview.

Avant d'attaquer en fond en comble la ville, un tour à l'Umeda Sky Building en pleine nuit pour avoir un panorama de la ville a été incontournable. Au sommet du bâtiment, on apprécie tout particulièrement les milliers de lumières qui se noient dans l'agglomération.

KansaiTrip2.jpg

En journée... ben... c'est un peu la loose totale... Mon programme, plutôt chargé au départ a finalement été tenu sans problème... Oui, en une journée, on fait largement de tous les lieux importants d'Ôsaka. Au sud d'Ôsaka, on retrouve le quartier "Shinsekai", un quartier ancien qui a été construit sous le modèle occidental (New York et Paris). Au milieu du quartier se dresse la tour Tsutenkaku. En toute objectivité, le quartier manque de saveur, c'est un peu de la merde en fait :-). Oui, je suis sévère, mais après de nombreux voyages dans des lieux formidables, voir ça m'a bien déçu. Heureusement qu'à côté se trouvait le temple Shinnenoji (un des plus anciens du Japon) et le sanctuaire Sumiyoshi Taisha... Deux lieux faisant honneur à l'architecture japonaise que j'apprécie tant. (EDIT : après lecture d'un article sur le quartier, Shinsekai était "réputé" pour être un quartier pour sans-abris, avec de la criminalité et de la prostitution... Je comprends maintenant...)

A l'est, c'est le château d'Ôsaka qui est la principale attraction. Un peu moins reluisant et original que le château de Himeji, j'ai tout de même trouvé ce coin très sympatoche avec un jardin entourant le château plutôt joli. Comme d'habitude, un tour sur Wikipedia vous donnera des informations supplémentaires sur l'histoire de ce château. En tant que non-japonisant, j'ai quand même réussi à comprendre que ce château a été attaqué par le clan Tokugawa au 16ème siècle (si je m'en rappelle...) et qu'un certain Hideyoshi Toyotomi a fait des trucs bien ici ^^.

KansaiTrip3.jpg

Avant-dernier lieu (à faire uniquement la nuit...), c'est Namba ! Ah Namba ! C'est toute une histoire ! Namba, c'est le Shibuya de Tôkyô, le lieu où tous les jeunes se rencontrent, un lieu où des milliers de lumières nous font croire qu'on est en plein jour, le lieu où il y a tellement de monde qu'on pourrait crever de chaud en plein hiver. Voilà, tout est dit en une simple phrase, Namba, c'est le quartier au centre d'Ôsaka où ça bouge, où on peut manger des très bons plats du Kansai (Okonomiyaki et Takoyaki !!!). Mais évidemment, c'est évidemment aussi le quartier de la débauche, un petit tour dans une ruelle parallèle à la principale et on se retrouve devant les Love Hotel, les clubs d'hôtesse ou d'hôtes (selon ce que vous préférez ^^). D'une nature plutôt curieuse, je suis quand même allé vérifier les prix pour apprécier ce type de divertissement. Finalement, pour passer une nuit entière dans un club rempli d'hôtesse à vos pieds (et plus si affinité si j'ai compris le truc), ce n'est que 10000 yens soit 80 €(sans boisson je présume)... Un prix qui me semble plutôt correct :D...

Je termine avec Den Den Town, le Akihabara du Kansai, j'y suis également passé de nuit, donc la moitié des magasins était fermé. Seuls quelques magasins étaient encore ouverts et quels magasins ! On a d'un côté des magasins intéressants qui vendaient des CDs pour 100 yens (soit 80 cents). J'en ai donc profité pour faire le type bien qui paie pour sa musique (et qui aide les majors à nous entuber -_-) et me procurer quelques albums d'artistes japonais. De l'autre côté, c'est la débauche épisode 2, rideaux bizarres à l'entrée du magasin, lumières roses et pour les plus osés, des grosses affiches de demoiselles en tenues très légères à l'entrée du magasin... Je vous laisse donc deviner de quel type de magasin je veux en venir...

KansaiTrip4.jpg

Voilà à quoi ressemble donc la ville d'Ôsaka... Un Tôkyô du pauvre en fait :D. Autre chose remarquable, c'est à quel point les gens du Kansai souhaite se différencier de ceux du Kantô : Prononciation différente du McDonalds, ville que je trouve bien plus sale, des gens qui traversent à la Parisienne, des gens qui se tiennent à droite de l'escalator (à gauche à Tôkyô)... bref tout est bon pour être différent.