L’été a débuté officiellement hier et marque aussi la dernière ligne droite pour mon séjour au Japon… On sent d’ailleurs que cette aventure d’un an se rapproche petit à petit de son dénouement : présentation du projet de recherche, achat du billet d’avion, planning des derniers voyages à travers le pays… De quoi rendre nostalgique. Néanmoins, j’aurai tout le temps de revenir sur ces sujets dans d’autres billets.

Place donc à l’été japonais qui s’annonce des plus humides et désagréables pour mon petit organisme. En effet, de début juin jusqu’à mi-juillet/fin juillet, c’est « tsuyu » qu’on traduirait tout simplement par la saison des pluies. Pendant près d’un mois, chaleur et pluie seront de la partie pour mon plus malheur. Les échos à ce sujet ne sont d’ailleurs pas très glorieux : pluie emmerdante tous les jours (pas forcément très violent mais suffisante pour empêcher de planifier un petit voyage sympathique), chaleur étouffante, une envie de se doucher toutes les 30 minutes… Que du bonheur en perspective. La raison à ces pluies ? Tout simplement l’air chaud et humide des tropiques et du Pacifique qui rencontrent l’air frais du Nord (Sibérie, Russie etc…). Par la magie de la météo et de quelques lois physiques, quand on mélange les deux, paf, ça donne des chocapic… Euh de la pluie !

Allez, encore quelques semaines à tenir avant de profiter à fond des vacances d’été. En cadeau, une nouvelle boisson testé par votre serviteur. Après le Fanta Moo Moo au goût douteux, faites place au Fanta Tensai (Fanta génie !), conçue spécialement pour les étudiants souhaitant réussir leurs études ou les examens. On a donc ici une boisson énergisante dans la lignée des Red Bull ou Burns. Le goût est un mélange entre ourson gélatineux et soda des plus classiques. Bien meilleur qu’un Fanta Moo Moo, je ne recommande pas forcément cette boisson car elle m’a quand même mis dans un état des plus étranges (une sensation de fatigue très prononcée…), si bien qu’il m’a fallu quelques jours pour m’en remettre…

Photo-0023.jpg