Records du monde en pagaille, sensations fortes assurées, chaleur estivale et coupe du monde de football sont au programme de ce billet. Revenons donc sur cette journée du samedi 12 juin.

4 heures: Il est temps de se lever encourager l'équipe de France de football pour son premier match de coupe du monde. Allez ! Ola ! Olé ! 1 heure et demi plus tard, le constat est sans appel : "J'aurai mieux fait de dormir vu ce qui m'attendait le reste de la journée..."

8 heures: Rendez-vous sur le campus de Kashiwa. Après une semaine à organiser à l'aide d'autres étudiants cette mini-sortie, c'est à 14 que nous partons pour Fuji-Q Highland, un parc d'attractions pas trop loin du Mont Fuji. Pour ce faire, 3 voitures ont été louées. Malgré une arrivée prévue aux alentours de 11h, c'est à 13 heures que nous mettons pied à terre, à cause d'un embouteillage assez violent sur une bonne partie du trajet (week-end oblige et merci à la "stupidité" des autoroutes Japonaises qui possèdent souvent que deux voies de circulation...)

13 heures: C'est parti pour une après-midi de folie.

A FujiQ Highland, il y a trois grosses attractions à ne pas manquer:

  • Le Fujiyama : Il a détenu pendant quelques années le record du montagne russe le plus haut du monde (80 mètres), la pente la plus longue (70 mètres) et bien évidemment la plus grande vitesse (130 km/h), autant dire que ça a de quoi décoiffé. La structure de l'attraction ressemble beaucoup à celle du Tonnerre de Zeus au parc Astérix mais évidemment, on ne joue pas dans la même cour... Les sensations procurées par le Fujiyama sont à mille lieux de ceux du Tonnerre de Zeus. Ca monte, ça descend à vitesse grand V, ça m'a même fait un peu mal au cou à un moment, bref, on se prend du bon g dans la gueule !

FujiQ1.jpg

  • Le Dodonpa: Un petit regret car je n'ai pas pu le faire faute de temps mais lui aussi a détenu un record: l'accélération la plus rapide ! A titre de comparaison, on peut comparer le départ au roller coaster Aerosmith des Studio Disney à Paris. Ici, on atteint les 172 km/h en deux secondes. Et hop, encore quelques g dans la tête !
  • Eejanaika : Le monstre du parc, le défi à relever lorsqu'on va à Fuji-Q Highlands. Défini comme un montagne russe 4D à cause des sièges qui peuvent pivoter à 360° autour de l'axe horizontal, Eejanaika est entré dans le livre des records avec ses 14 inversions. Malgré une attente assez longue, le parcours a de quoi faire frisonner: les passagers ont le dos tourné par rapport au circuit du montagne russe, on a les pieds en l'air et la première descente à 90° a de quoi faire frissonner. Bref, inutile de vous dire qu'on a tout le temps d'admirer ses jambes et le ciel durant l'attraction !

FujiQ2.jpg

Après, il existe évidemment d'autres attractions intéressantes:

  • Tondemina: Alors lui, c'est l'attraction qui m'a mis dans les choux pendant une bonne heure. N'étant pas un grand amateur des attractions qui te font tourner en spirale, cette attraction avait tout pour me rendre malade ! Ca tourne dans tous les sens, on se retrouve à l'envers et le tout une dizaine de fois... Pour décrire l'attraction, c'est comme si on était accroché sur un yoyo qui se balance comme un pendule. Donc ça tourne autour du yoyo et le mouvement de pendule nous fait prendre de la hauteur comme un bateau pirate.
  • Tsunami: Un grand splash comme le parc Astérix me dis-je ! De quoi se rafraîchir les idées après une bonne journée sous une chaleur étouffante. Bon honnêtement, ça dure pas longtemps, on prend de la hauteur avant de procéder à une descente digne d'un menhir express du parc Astérix. Sauf que finalement, on n'a pas affaire à un menhir express, mais bien à un Tsunami. Je ne sais pas comment ils ont construit l'attraction (je soupçonne des "geysers" au fond de l'eau...) mais plus trempé que ça, tu meurs. C'est bien simple, je pensais que les japonais étaient des petits joueurs car ils avaient tous acheté un manteau de pluie à 100 yens à l'entrée de l'attraction... J'ai rapidement compris ma souffrance. A l'arrivée, c'est chemise et jean trempés (j'avais l'impression d'avoir pris 3 kilos d'un coup...) et une bonne douche que je n'oublierai pas de sitôt.

FujiQ3.jpg

18 heures: L'heure de fermeture du parc. Le groupe "Todai Pips" prend son temps pour les dernières photos souvenirs en compagnie de Q-sama, le superhéros du parc ou avec le Mont Fuji en paysage de fond (Ciel dégagé à ce moment-là, une véritable aubaine !). Après un dîner non loin des célèbres lacs qui entourent le Mont Fuji, il est l'heure de rentrer sur Tôkyô en mode express et de récupérer à fond !

FujiQ4.jpg

FujiQ5.jpg

Si vous vous souhaitez avoir un aperçu "live' des attractions, cherchez Fuji-Q sur youtube avec le nom de l'attraction cité ci-dessus, vous tomberez sur des dizaines de vidéo !