J'attaque à présent les deux derniers mois de mon séjour au Japon, avec l'idée d'en profiter à maximum. Cela se traduit par de nombreuses discussions entre amis sur le campus ou des petites séances de sport avec ces derniers en semaine et des sorties sur le week-end.

En ce début de mois de juillet, un petit évènement sympathique a lieu au Japon: Tanabata (la nuit du 7). Issu d'une légende chinoise, ce jour célèbre la réunion entre Orihime (étoile Véga) et Hikoboshi (étoile Altaïr). La nuit du 7 juillet, ces derniers se retrouvent le temps d'une soirée, séparé le reste de l'année par la voie lactée, imagée comme une rivière d'étoiles qui traversent les cieux.

Alors bien sûr, au Japon, on ne célèbre pas ce jour en félicitant les deux amoureux qui se retrouvent. Actuellement, les Japonais écrivent simplement sur un bout de papier un vœu (parfois sous forme de poème) qu'ils accrochent sur un bambou. La légende raconte qu'Orihime et Hikoboshi exauceraient les vœux. Par ailleurs, puisque nous sommes en été, il est temps de sortir l'habit traditionnel japonais de l'été, j'ai nommé le Yukata ! Profitant de quelques soldes, je me suis procuré un Yukata premier prix aux alentours de 5000 yens (environ 45 euros). Pour avoir la panoplie complète, il faut évidemment se procurer la ceinture (Obi) et les sandales (geta). En s'en sortant bien, on peut en avoir pour 5000-6000 yens tout compris.

Tanabata1.jpg

Le port du Yukata est tout de même un art, notamment au niveau de la ceinture puisque le nœud doit être fait d'une façon très particulière. Ne sachant évidemment pas comment faire ce nœud, j'ai demandé de l'aide aux japonais de m'aider dans cette tâche et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils sont très doués. Pour ne pas gêner la personne le nœud du yukata se trouve à l'arrière. D'après certains japonais (d'un âge plutôt avancé), l'angle du nœud est aussi important car le il doit être droit pour l'homme et légèrement penché pour la femme. Bon, sincèrement, je ne sais pas si ça a vraiment son importance de nos jours... Surtout chez les jeunes...

Allez, sur ce, bonne fête du 14 juillet !