Me voilà à quelques jours du grand départ vers de nouveaux horizons après avoir profité pleinement de cette ville de Paris et de ces festivals ces derniers mois... (Pour ceux qui l'ignorent, monter sur l'Arc de Triomphe et Notre Dame sont gratuits pour les moins de -26 ans, de quoi profiter du paysage sublime que nous offre Paris et immortaliser le moment de quelques clichés ^^ )

Comme promis, je vais vous parler -rapidement et brièvement- de Tôdai, mon point de chute au Japon, puis des quelques formalités administratifs pour entrer dans le pays.

Contrairement au système éducatif français qui permet à tout étudiant d'entrer dans une université à condition d'avoir le BAC, intégrer une université japonaise se fait par concours (pour simplifier les choses, on pourrait calquer ce modèle sur les concours des grandes écoles en France). Le concours d'entrée à Tôdai est réputé pour être l'un des plus difficiles ; il est donc prestigieux pour un lycéen japonais d'intégrer cette université.

L'université de Tôkyô est divisée en cinq campus.

  • Le campus Hongo : celui qu'on voit tout le temps dans les mangas (Love Hina, Death Note...), animes, dramas
  • Le campus Komaba
  • Le campus Shirokane
  • Le campus Nakano
  • Le campus Kashiwa

Pour ma part, j'atterrirai sur le campus Kashiwa, le plus éloigné de Tôkyô, et se trouvant dans la préfecture de Chiba. Dans ma petite bourgade campagnarde de 300 000 habitants, je serai à environ 1 heure de Tôkyô en train (sur la carte ci-dessous, Kashiwa, c'est le petit A)

KashiwaMap

Concernant les papiers, allant résider et étudier au Japon plus de 3 mois, quelques papiers s'imposent :

  • Le visa et le passeport (que c'est étonnant !)
  • Le COE (Certificate of Eligiblity): papier ô combien précieux et indispensable pour l'obtention du VISA et qui permet d'étendre le séjour au Japon à 1 an et 3 mois. Il faut remplir un tas de papier justifiant qu'on pourra survivre au Japon en terme de ressources etc... Et attendre que le service d'immigration japonais imprime le certificat. Bref, ces démarches prennent bien un bon mois.

Allez, plus que quelques heures, dont une petite escale chez nos amis les Allemands et je toucherai enfin le but !

Adios Paris ! (J'emporte quand même avec moi ce livre sur le PSG gracieusement offert par des amis pour me rappeler d'où je viens et qu'ici c'est Paris xD)