Une année au Japon

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi, octobre 10 2009

A la découverte de Tôkyô Episode 2 : Tsukiji

Après Odaiba, c’est au tour de Tsukiji d’être passé à mon tableau de chasse.

Tsukiji késako ? C’est un des plus grands marchés aux poissons du Japon. On peut y déguster des poissons ou fruits de mer fraîchement pêché. Pour sa situation géographique, ce n’est pas loin de Ginza. Et pour ceux qui ne savent pas où est Ginza, c’est plutôt vers le centre de Tôkyô.

Un réveil pas si douloureux que ça aux alentours de 6-7 heures du matin (merci le décalage horaire !) et me voilà quelques minutes plus tard à Tsukiji. Première destination : le restaurant le plus populaire du quartier pour déguster des sushis.

Tout d'abord, un petit coup d’œil au prix et ça fait déjà assez mal. 300 yens pour le sushi au thon gras (Toro) tel qu’on le trouve en France (environ 2 €) à 700-800 yens (environ 5 euros) pour le sushi Oni ou Maguro (respectivement oursin et thon fin).

Ensuite la présentation des sushis. Contrairement à la France, les sushis de Tsukiji contiennent moins de riz, donc moins bourratif, un poisson plus épais et une touche de wasabi s’intercale entre la tranche du poisson et le riz.

Enfin, le plus important, la dégustation de sushis. Eh ben, encore une fois, c’est bien différent de nos bons restaurants de sushi français de Paris. La sensation est assez unique et vraiment incomparable à ce qui se fait dans l’hexagone.. Je ne vais pas décrire ce qu’on ressent à « la japanese anime style ». Ceux qui connaissent Yakitate Japan ! ou le Petit Chef comprendront de quoi je veux parler. Pour faire assez simple, c’est tout simplement les meilleurs sushis que j’ai eu l’occasion de manger (Vu le prix, c’est un peu normal mais bon…)

S'en suivi une visite du marché de Tsukiji où on trouve des poissons... et des poissons partout de chez partout : à gauche, à droite, en haut, en bas... Bref une véritable foire. Bref, ceux allergiques aux poissons, évitez le marché... :)

Voilà quelques clichés de Tsukiji et de ses fameux sushis en exclusivité (La Madame du restaurant m’a demandé d’arrêter de prendre leurs sushis en photos, a- t-elle peur de se faire espionner par des concurrents ? :D)

  • Sushis Otoro et Maguro

Tsukiji1.jpg

  • Sushi Uni

Tsukiji2.jpg

  • Sushi Katsuo

Tsukiji3.jpg

EDIT : Merci Ani

dimanche, octobre 4 2009

A la découverte de Tôkyô Episode 1 : Odaiba

Partons aujourd'hui à la découverte de la ville de Tôkyô. De Shinjuku à Akihabara en passant par Shibuya et Roppongi, je tenterai au cours de cette année de vous présenter tous les quartiers de Tôkyô que j’ai pu visités et ainsi vous donner une vision globale de ce qu’est Tôkyô. Pour cette première visite au cœur de la capitale Japonaise, je vais vous parler d’Odaiba, une zone gigantesque d’attractions où se mélangent commerces, restaurants et divertissements et des magnifiques vues sur la baie de Tôkyô.

Première étape : Rainbow Bridge

Pont suspendu permettant de relier le petit quartier d’Odaiba à Shibaura, ce dernier mesure plus de 900 mètres de long et possède un passage piéton pour les personnes souhaitant se promener, admirer la vue sur le port de Tôkyô. Après une traversée de ce pont en métro et une arrivée à la station d’Odaiba, il est temps de commencer notre aventure. Rainbow Bridge

Deuxième étape : Siège de Fuji TV

Siège de la célèbre chaîne de télévision Japonaise, ce bâtiment contient des espaces ouverts au grand public. Il est donc possible de monter dans le belvédère sphérique pour admirer la vue du port de Tôkyô. Vous pouvez aussi vous contenter comme moi de visiter la boutique de Fuji TV où on trouve des goodies d’une variété exceptionnelle (Tee-shirt à toutes les sauces, jeux de sociétés à l’effigie du personnel de Fuji TV, des costumes de Sangoku (Dragon Ball), des jouets One Piece et plus encore... FUJI TV

Troisième étape : Promenade en direction de Palette Town

Avant d’arriver vers notre dernière destination, une promenade dans le parc de Symbol et une traversée du Yume no Ohashi (appelé le pont des rêves) permet de reprendre notre souffle et attaquer avec entrain la dernière étape de notre visite.

Quatrième étape : Palette Town

Les Japonais aiment les choses originales et Palette Town possède des arguments pour impressionner les touristes. De loin, il est impossible de ne pas voir la grande roue, visiblement très populaire dans le pays (oui d’accord, ça c’est ce que j’ai lu dans la guide du touriste ^^). De près, on découvre des centres commerciaux dont Venus Fort au design tout simplement impressionnant. L’intérieur nous plonge dans une ville médiévale européenne qui nous transporte dans un tout autre univers (à l’image d’un parc Disney Land). Bon après, faut aimer faire des courses ou les salles d’arcade (amateur de crane game, on peut gagner des pots d’Häagen Dass pour seulement 100 Yens :x) En face de Venus Fort, on trouve le MegaWeb avec un showcase Toyota. Bref, on y découvre les derniers modèles de la marque qui sont vraiment pas mal du tout, des simulateurs de conduite implémentant les dernières technologies..

(Petit HS : Juste à côté du MegaWeb, un troupeau de femmes essayaient de rentrer dans un salon sur je ne sais pas quoi. Sur la photo ci-dessous, on ne voit qu’une partie du troupeau, si on regarde bien à droite de la photo, on peut entrapercevoir le troupeau qui continue dans la rue perpendiculaire. De quoi se marrer un bon coup :D)

Wheel Odaiba

Venus Fort

Crane Game Odaiba

Foule Palette Town

Toyota

Bilan : Rien de mieux qu’Odaiba pour commencer pour découvrir tranquillement la ville de Tôkyô, bien que ce quartier n’est pas celui dans lequel je retournerai souvent (parce que ça reste quand même un quartier commerciale… Le panorama qui nous offert sur le port de Tôkyô vaut à lui-seul le détour (qu’est-ce que ça doit cartonner la nuit !). Petite pensée geek /otaku tout de même : c’est con qu’il ait démonté le Gundam géant en août, ça devait le faire quand même :p